Le site institutionnel de la Fédération Nationale de la Pêche en France

Accéder au site

generationpeche.fr – Toute l’actu de la pêche en France

Accéder au site

Trouvez les informations pêche de votre département

Accéder au site

cartedepeche.fr - Le site officiel pour obtenir la carte de pêche de votre association agréée

Accéder au site
> > > La brème en automne

La brème en automne

Durant les belles journée d'automne, les brèmes mordent bien partout où l'eau se réchauffe. Cela ne s'arrête qu'après la chute des feuilles. Le choix de la place, l'amorçage, la tenue de la ligne, les heures de pêches, tout devient important à cette période. Comment les tenter?

Les brème en activité durant l'automne

La brème n'a plus guère d'activité au cœur de l'hiver, sauf si les températures sont exceptionnellement clémentes ou qu'une crue vienne décantonner le banc. En revanche, durant les belles journées d'octobre les brèmes s'alimentent volontiers. Les montées d'eau en automne les font s'activer. Mais dès que les feuilles mortes deviennent abondantes, elles prennent leurs quartiers d'hiver, dans les fosses profondes.

La brème n'est pas un poisson matinal ! Inutile de vous préparer pour être en action au lever du jour ! La meilleure période va de 10 heures le matin à 3 heures l'après-midi.

Le soleil d'automne est un ami, surtout si le vent est faible ou de sud-ouest (il est souvent inutile d'insister avec des vents de nord ou d'est). Les endroits où l'eau se réchauffe un peu plus qu'ailleurs sont toujours meilleurs : la proximité des berges empierrées (les pierres captent la chaleur du soleil et la restituent à l'eau) est souvent favorable, les endroits abrités aussi.

N'oubliez pas que la brème n'aime pas le bruit. Si vous pêchez le long des berges, il faudra être discret. Évitez les déplacements intempestifs, l'amorçage lourd et fractionné. Essayez de pêcher un peu plus au large, près d'une touffe végétale par exemple. A cette époque les herbiers s'éclaircissent, mais c'est quand même à leur proximité que l'on a le plus de chances de toucher des poissons.

Matériel

Il vous faudra une canne de 6 à 13 mètres selon les cas, votre force physique, vos moyens, les conditions (vent en particulier) et... le plaisir que vous recherchez. L'élastique amortisseur est souvent utile pour maîtriser un beau poisson. Le reste n'est que l'installation classique du pêcheur au coup. Avec, ou non, beaucoup de matériel n'hésitez pas à rechercher le confort. 3 à 5 heures, c'est parfois long !

N'oubliez pas un chiffon pour éliminer l'abondant mucus qui colle aux mains.

Montages

Ligne en 10/100, avec un flotteur allongé en eaux calmes, plus trapu en eaux courantes. L'équilibrage se fait par une olivette et 3 ou 4 petites cendrées placées au dessus du bas de ligne et espacées de 2 cm. Le bas de ligne un peu plus faible (8/100) est long de 15 cm. Hameçon n°18 à 22.

Amorce et appâts

Préférez une amorce lourde, abondante et truffée de tronçons de vers de terreau ou d'asticots. Une bonne amorce "gros poissons" du commerce à laquelle on ajoute du pain, du brasem et de la terre. Les anciens la parfumaient avec de l'ail pilé ; la brème semble en apprécier l'odeur. Les boules sont de la grosseur d'une orange, bien serrées. . On en jette une bonne dizaine à longueur de canne.

Pour les appâtes, utilisez des petits terreaux, des vers de berge ou des asticots.

Laurent MADELON

Action de pêche

Après avoir bien sondé, réglez le fond. Il faut traîner franchement. Mais les plaquettes n'arrivent que bien plus tard (une heure à deux heures après le début de l'amorçage). Lancez une boule moins serrée et pêchez les gardons un peu au dessus du fond. Des bulles apparaissent en surface : les brèmes sont là ! Remontez le flotteur de 15 cm afin de laisser l'appât traîner. Retenez la ligne sur la partie amorcée.

La touche se manifeste par une remontée du flotteur qui se met à plat et tressaute. Ferrez et accompagnez. Quelques touches sont suivies de ferrages dans le vide, la brème est la spécialiste des "fausses touches" et laisse des perles de mucus sur la ligne. Faites glisser le poisson en surface. Et hop, à l'épuisette !

Dernier conseil : nettoyez filet d'épuisette et bourriche à grande eau avant de rentrer.