Le site institutionnel de la Fédération Nationale de la Pêche en France

Accéder au site

generationpeche.fr – Toute l’actu de la pêche en France

Accéder au site

Trouvez les informations pêche de votre département

Accéder au site

cartedepeche.fr - Le site officiel pour obtenir la carte de pêche de votre association agréée

Accéder au site
> > > Les gardons de l'été en rivière

Les gardons de l'été en rivière

Il fait chaud, les eaux de la rivière sont bien tempérées, les gardons sont particulièrement actifs et assez faciles à prendre. Ils ont en effet bon appétit et mordent bien.

L'été, les gardons sont des cibles faciles pour les pêcheurs au coup. Ils sont présents partout mais peuvent changer de place au cours de la journée. Ainsi le matin vous allez les trouver en bordure dans les endroits peu profonds. Si le soleil chauffe, ils se dirigent vers les fonds plus importants et en queue des courants. Le soir ils ont tendance à se rapprocher du bord à nouveau.

Le gardon mord bien à tout mais le plus simple en cette période estivale est toujours l'asticot qui se trouve et se conserve facilement.

Laurent MADELON

Matériel

Canne longue de 5 à 7 mètres à scion fin ou équipé d'une crosse roubaisienne et d'un élastique amortisseur. L'installation est classique : le panier-siège permet de s'installer confortablement et d'avoir le matériel sur place. Le pliant est plus léger, une boîte contient alors le matériel de rechange. Un chiffon et une éponge sont indispensables. La bourriche profonde, en toile permet de stocker les prises est ouverte à proximité du pêcheur. Le parapluie - ombrelle primordial si l'ombre est rare.

Montage

La ligne est en 10/100, d'une longueur inférieure de 70 cm à celle de la canne. Cette longueur assure un confort du pêcheur qui n'a pas besoin de se lever à chaque prise. Le flotteur en rivière est de forme trapue ou carotte, il porte 2 à 4 grammes selon la vitesse du courant. La plombée peut être groupée si les gardons mordent franchement, s'ils sont plus ou moins boudeurs, elle sera plus étalée. Un petit plomb de touche est placé à proximité du bas de ligne. Il permet de régler le flotteur de façon précise. L'antenne se situe au dessus de la surface. La moindre touche va provoquer soit la remontée du flotteur, soit son enfoncement. L'empile est longue de 10 à 15 cm en fil de 8/100, un hameçon n°20 la termine.

Laurent MADELON

Laurent MADELON

Appâts et amorce

L'asticot est une esche universelle. Préférez les mélanges : blanc, rouge, jaune. Il arrive fréquemment, après une série de prises, que le gardon refuse une couleur. Il suffit de changer un blanc pour un rouge pour que les touches reprennent... L'amorce friture du commerce est bonne. Préférez une couleur rousse. Ajoutez simplement un peu de terre au départ si le courant est soutenu, sinon le brasem colle bien mais attire les brèmes. Placez quelques asticots dans les boules, mais jamais trop.

Action de pêche

Au coup, l'important est de savoir où l'on pêche : profondeur, vitesse de courant, fond. On commence donc par sonder le coup avec beaucoup de précision. On règle le flotteur de façon à ce que l'hameçon soit juste sur le fond et on prend un repère sur la canne. Ensuite on réalise quelques coulées à blanc pour voir comment cela se passe. Tout va bien? Alors amorcez : toujours un peu à l'amont de votre place. 4 à 5 boules de la grosseur d'un oeuf suffisent. Après il n'y a plus qu'à pêcher! Après quelques prises réamorcez avec des boulettes de la grosseur d'une noix (toutes les 2 ou 3 prises). Continuez ainsi à rappeler le poisson. Le risque est qu'il quitte le fond pour venir entre deux eaux. Il faut alors ralentir l'amorçage et remonter un peu le flotteur (d'où l'intérêt du repère qui va permettre de revenir à la bonne profondeur ensuite).

Laurent MADELON

Laurent MADELON