Le site institutionnel de la Fédération Nationale de la Pêche en France

Accéder au site

generationpeche.fr – Toute l’actu de la pêche en France

Accéder au site

Trouvez les informations pêche de votre département

Accéder au site

cartedepeche.fr - Le site officiel pour obtenir la carte de pêche de votre association agréée

Accéder au site
> > > La tanche à l'anglaise

La tanche à l'anglaise

Mai arrive, la pêche de la tanche va débuter !

Ce poisson qui passe souvent inaperçu est un adversaire redoutable par ses hésitations à se saisir de l'appât. Pêche discrète donc.

La tanche vit sur le fond des eaux calmes, stagnantes ou dans les rivières lentes. On la dit paresseuse, en fait elle se complaît dans les eaux chaudes, se déplace lentement en recherchant dans la vase du fond, vermisseaux, larves diverses et quelques pousses végétales. La tanche semble particulièrement apprécier les plans d'eau à fond de vase, les bras morts et les zones calmes des rivières, les mares. Elle se plaît moins dans les gravières jeunes au fond dépourvu de sédiment. En plein été, elle se reproduit dans des zones peu profondes, au milieu des herbiers, dans un vacarme d'autant plus surprenant que souvent les pêcheurs ignoraient la présence de tanches dans le plan d'eau.

Au printemps, on la pêche à la longue canne, le matin, discrètement après avoir amorcé la veille si possible.

Les postes à tanches

Ils sont bien exposés au soleil, et se situent à proximité des herbiers dans lesquels les poissons vont se réfugier à la moindre alerte.

Au printemps, on la pêche à la longue canne, le matin, discrètement après avoir amorcé la veille si possible. Lorsqu'il fait beau, l'animation est forte durant la journée et les poissons se tiennent à une quinzaine de mètres de la berge. Impossible de les atteindre avec une canne au coup, le recours à la pêche à l'anglaise devient obligatoire.

Laurent MADELON

Matériel

Une canne longue facilite la manœuvre du poisson. Le moulinet est garni à ras bord de fil de 15/100.

Prévoyez une épuisette à filet vert sombre que vous glissez dans l'eau dès le début de la partie.

Montage

Flotteur de genre waggler portant 3 à 4 grammes, monté sur une tétine. Sa base est bloquée entre deux plombs mous.

Le bas de ligne est long de 50 cm, un plomb situé à une quinzaine de centimètres de l'hameçon, n°14 à 16, permet de maintenir l'appât sur le fond.

Appâts et amorce

Vers de terreau, tronçons de vers de terre, asticots, vers de vase, pain d'épice ou pain. L'amorce est composée d'un mélange du commerce pour gros poissons mélangé pour moitié à de la terre.

Action

Après avoir sondé le poste, amorcez en lançant une quinzaine de boules de la taille d'un œuf. Concentrez l'amorce sur une surface réduite (2 à 3 mètres carrés). Lancez la ligne eschée de 2 ou 3 vers de vase.

En début de partie vous allez prendre quelques gardons qui vont vous faire patienter. Attention, les tanches attendent parfois longtemps avant de venir sur le coup ! Inutile de réamorcer si vous ne prenez rien ! En revanche, après chaque prise, jetez des asticots en vrac sur le coup. Ils vont maintenir les tanches en place en augmentant la nourriture disponible.

Laurent MADELON

La touche est caractéristique : le flotteur tressaille longtemps, très longtemps même, avant de plonger franchement. Ferrez à ce moment là. Le poisson va tenter de gagner la végétation la plus proche. Bridez-la et éloignez-la immédiatement du coup. Elle va vous opposer une défense lourde, en tournant en rond. Glissez-la ensuite dans l'épuisette.