Le site institutionnel de la Fédération Nationale de la Pêche en France

Accéder au site

generationpeche.fr – Toute l’actu de la pêche en France

Accéder au site

Trouvez les informations pêche de votre département

Accéder au site

cartedepeche.fr - Le site officiel pour obtenir la carte de pêche de votre association agréée

Accéder au site
> > > Le sandre aux leurres souples

Le sandre aux leurres souples

Le matériel

Canne longue (3 m), rigide, à action de pointe, de type poisson-mort manié,

Moulinet lancer moyen garni au ras bord d’un monofilament fluo - pour mieux suivre l’évolution de la ligne - de 24/100, très souple.

Bas de ligne : une tresse longue de 30 cm, beaucoup plus résistante que le fil simple.

Savoir estimer où peut se situer un poisson est la clé du succès.

Les postes

Inutile de chercher les chasses, les sandres sont à proximité du fond, près des obstacles.

Les repaires à sandres sont :

• les arbres tombés à l’eau,

• les branches basses,

• les profonds,

• les fosses (surtout celles situées à l’aval des courants à l’aval des barrages, à fonds de pierres).

Les leurres

Les modèles de leurres souples sont particulièrement nombreux et existent dans différentes couleurs : blanc, jaune, rouge, orangé, vert, fluorescent ou non, avec ou sans paillettes.

Les poissons nageurs armés d’hameçons cachés dans le corps du leurre sont employés sur les fonds de pierres où les accrocs sont nombreux.

Dans les profonds, préférez des leurres qui ressemblent à une virgule (twist), à queue ondulante, simple ou double, à l’aspect et à la nage bizarres. Le leurre est plombé en tête, de manière à plonger le plus profondément et le plus rapidement possible.

Action de pêche

L’intérêt du leurre souple est son prix modique, qui évite la crainte de le perdre. La diversité des leurres est un autre avantage. Le sandre a déjà vu passer un nombre important de ces leurres, c’est essentiellement l’animation que lui donne le pêcheur qui va le décider à mordre.

Le fait de croire à ce que l’on fait est un facteur de réussite essentiel.

Les surfaces assez grandes sont ratissées longuement en variant les vitesses de récupération, en donnant des coups de la pointe du scion. Le leurre doit “vivre” sous l’animation.

Dans les fosses, l'animation est plus verticale avec un certain nombre de variations dans la récupération.

Ne laissez jamais “de mou” dans le fil sinon on ne sent pas la touche parfois déjà peu perceptible. Au moindre arrêt, à un déplacement anormal du fil, il faut répondre par un ferrage instantané.

Le travail du poisson se fait canne haute. Il faut déséquilibrer le poisson en jouant sur la position de la canne dont la souplesse amortit les à coups.