Le site institutionnel de la Fédération Nationale de la Pêche en France

Accéder au site

generationpeche.fr – Toute l’actu de la pêche en France

Accéder au site

Trouvez les informations pêche de votre département

Accéder au site

cartedepeche.fr - Le site officiel pour obtenir la carte de pêche de votre association agréée

Accéder au site
> > > La perche à la cuiller en rivière

La perche à la cuiller en rivière

Pourquoi la cuiller ?

La cuiller demeure un excellent leurre pour la perche. Elle permet de pêcher un obstacle ou, si la rivière est relativement uniforme, de prospecter de larges surfaces, à la recherche d'un poisson susceptible de réagir à ses vibrations.

La canne à lancer pour la perche est souvent un modèle pour la truite, longue de 2 à 2,50 m, d'une puissance de 2 à 7 grammes.

Le moulinet de petite taille est rempli à ras bord d'un 18/100.

Quand les perches chassent !

Les perches en activité, chassent en pleine eau, voire en surface. La cuiller tournante donne de bons résultats : on préférera un petit modèle n°0 à 2, à palette argentée et dont l'hameçon est garni d'un pompon de laine rouge. Pourquoi la perche est-elle sensible à ces couleurs? Nul ne peut le dire mais les pêcheurs l'ont maintes fois vérifié. Lorsque les chasses des perches sont repérées : il suffit de lancer au-delà et de récupérer rapidement à proximité de la surface, canne en position haute.

Que faire en l’absence de chasses ?

En l'absence de chasses, on va pêcher à proximité des obstacles ou partout où le courant change et noter les endroits où l'on a capturé un poisson.

Pensez toujours que le bois sous toutes ses formes attire les perches.

Berges et courant réguliers ?

Si les berges et le courant sont réguliers, rien ne semble pouvoir retenir les perches.

Il faut alors faire une recherche systématique, ratisser des surfaces larges. La cuiller est excellente pour cela.

On lance en face de soi et on va récupérer à différentes hauteurs. Lors du premier lancer on laisse tomber le leurre sur le fond puis on récupère lentement, en provoquant quelques accélérations et des vibrations à la cuiller.

Si rien ne se passe on recommence, à mi-hauteur puis en surface.

N'attaquez jamais le poste par son centre mais au contraire au plus loin (2 à 3 mètres) et ensuite réalisez des lancers plus proches de l'obstacle.

La dernière étape : la prise

La perche se pique en général très bien sur les pointes du triple. Il faut simplement assurer la prise par un petit ferrage souple. Faites la glisser rapidement en surface mais toujours sans brutalité car la bouche se déchire facilement.

Si la perche suit le leurre sans l'attaquer, il faut relancer sous un autre angle ou troquer le leurre pour un modèle plus petit. En revanche, si vous piquez une perche, insistez car elle n'est certainement pas seule.

Par contre, si vous en décrochez une vous pouvez quitter le poste : les poissons sont tous partis.