Le site institutionnel de la Fédération Nationale de la Pêche en France

Accéder au site

generationpeche.fr – Toute l’actu de la pêche en France

Accéder au site

Trouvez les informations pêche de votre département

Accéder au site

cartedepeche.fr - Le site officiel pour obtenir la carte de pêche de votre association agréée

Accéder au site

Le milieu aquatique

Les milieux aquatiques sont des écosystèmes dépendant de l’eau et de sa qualité physico-chimique : température, nutriments,…. Ils sont également caractérisés par leurs habitats : berges, fonds, courants et par leurs populations animales et végétales.

Ils jouent un rôle important en termes d’épuration de l’eau et de régulation des débits que ce soit en période de crue ou d’étiage. Ils nous fournissent également nourriture, énergie, approvisionnement en eau ou encore bien-être et loisirs.

Ils peuvent être dégradés par les pollutions ou par les aménagements (barrages, digues,…) conduisant à l’altération voir la perte de leurs fonctionnalités et de leurs services.

Le fonctionnement de l'écosystème aquatique

Le soleil fournit l'énergie et la lumière à ces écosystèmes.

On y distingue trois grands groupes qui participent à la chaîne alimentaire :

- Les producteurs : les plantes aquatiques et les algues

- Les consommateurs : micro-organismes, poissons, etc. qui se nourrissent de plantes ou d’autres animaux.

- Les décomposeurs : bactéries et champignons qui dégradent la matière organique.

Les différents types de milieux aquatiques

La rivière

Le cours supérieur : C’est au niveau de la source que l’eau sort de terre. Elle est alors froide et le courant rapide ne laisse sur le fond que de grosses pierres. La végétation a beaucoup de difficultés à pousser et les petits animaux (éphémères) se cachent sous les cailloux, dans les fissures. La truite qui habite cette zone se réfugie à l’abri du courant, derrière les pierres, les souches, dans les caves creusées par l’eau sous les berges.

Le cours moyen : Un peu plus en aval, le courant s’affaiblit et le graviers tapissent le fond. Les eaux sont un peu moins fraîches et les végétaux parviennent à s’enraciner. On y trouve de nombreux invertébrés (gammares, porte-bois…) qui servent de nourriture aux poissons (truites, barbeaux, goujons,…).

Le cours inférieur : Plus en aval encore, la profondeur augmente ainsi que la température, la vitesse du courant diminue et le fond est formé de sable et de vase. Les plantes se développent bien, les petits animaux sont plus nombreux et plus divers. Beaucoup de poissons vivent dans cette zone : carpes, gardons, ablettes, brochets, …

L’étang

C’est une étendue d’eau, calme en apparence… Les renoncules ouvrent leurs fleurs blanches au-dessus de la surface, mais leurs tiges et leurs feuilles restent dans l’eau. Tout autour, une vie active se développe. Les plus petits êtres forment le plancton. On ne peut voir ces animaux et ces végétaux qu’au microscope. Ils sont mangés par des daphnies ou puces d’eau, grosses comme une tête d’épingles. Ces petits êtres, très nombreux, sont mangés à leur tour par des insectes, des poissons, des tritons…

Certains insectes comme le dytique, la nèpe, la notonecte s’attaquent aux têtards et aux alvins de poissons.

Les limnées et les planorbes sont des escargots d’eau qui broutent les plantes.

D’autres animaux vivent dans l’eau et hors de l’eau, comme la grenouille perchée sur une feuille de nénuphar ; la poule d’eau qui nage au milieu des roseaux ; le foulque qui s’envole, les canards qui viennent parfois de très loin…